PROTOCOLE D’HYGIÈNE COVID-19

L’épidémie en cours depuis Décembre 2019 a démontré la capacité de transmission interhumaine du virus équivalente au SRAS, ou plus anciennement, à la grippe espagnole en 1918.

Mode de transmission du virus : gouttelette et contact.

  • Risque élevé : distance inférieure à 1 mètre, exposition pendant plus de 15 minutes, majoré par toux/éternuement.
  • Porte d’entrée : muqueuses du visage : nez, bouche, yeux.
  • Aussi, depuis l’apparition des premiers cas de Coronavirus en France, le Gouvernement a demandé la mise en place de mesures renforcées afin d’éviter la propagation du virus COVID-19.

MESURES DE PROTECTION ET HYGIÈNE DES SALARIÉS

Chaque manipulation (toilette, change et autres soins de proximité) sera régulée par un protocole très strict : port de tabliers jetables, port de gants jetables, port d’une visière ou de lunettes de protection, port d’un masque respiratoire adapté (distribués selon les directives du Gouvernement). La sur-blouse est réservée aux interventions chez les personnes infectées.

L’habillage et le déshabillage en tenue de travail doivent se faire à l’entrée et à la sortie du domicile. Un lavage et une désinfection des mains doivent également se faire systématiquement à l’entrée et à la sortie du domicile. Penser à désinfecter la voiture (volant, levier de vitesse…).

Les intervenants à domicile veilleront à ne pas porter de bijoux (y compris l’alliance et la montre) et à avoir les ongles courts (pas de faux-ongles) et sans vernis, même transparent.

L’hygiène respiratoire : se servir de mouchoirs en papier jetables pour s’essuyer le nez, se couvrir la bouche et le nez en cas d’éternuement ou de toux, jeter les mouchoirs souillés dans une poubelle avec sac et couvercle prévue à cet effet;

Aider au repérage des personnes malades présentant des signes évocateurs (fièvre supérieure ou égale à 38°, toux, maux de gorge, difficultés respiratoires, troubles digestifs, perte du goût et/ou de l’odorat…) et transmettre les informations par téléphone au responsable hiérarchique sans délai et aux autres intervenants via le dossier de coordination. Le responsable informera à son tour par téléphone les autres intervenants et l’IDEC Référent COVID-19 de son secteur;

Éviter tout contact étroit (non protégé) avec des malades ou des personnes chez lesquelles l’infection est suspectée, les gestes de courtoisie (enlacer, serrer les mains et embrasser) sont interdits.

LE LAVAGE DES MAINS

Respect strict des règles d’hygiène : le lavage et la désinfection des mains soit avec une solution hydro-alcoolique soit avec de l’eau et du savon liquide, puis sécher par tamponnement avec un essuie-tout à usage unique, la qualité de la technique primant sur le produit utilisé ; l’usage des gants n’est qu’une mesure additionnelle qui ne dispense pas du lavage des mains;

Le lavage des mains avec de l’eau et du savon, bien effectué, remplace la solution hydro-alcoolique et est à privilégier avant et après le port des gants, à l’arrivée et au départ de chez le client/patient.

LE PORT DES GANTS

En complément du lavage des mains, le port de gants à usage unique est recommandé pour toutes les prestations à domicile, et obligatoire chez les personnes suspectées ou infectées au COVID-19.

ATTENTION ! UNE PAIRE DE GANTS = UN SOIN = UN PATIENT

LE PORT DU MASQUE

Porter un masque afin de réduire au maximum la transmission du virus :

  • Le port du masque chirurgical est réservé aux professionnels lors de soins de proximité, intervenant auprès d’un malade possible ou confirmé (il est valable 4 heures s’il n’est pas enlevé);
  • Le masque FFP2 est réservé aux personnels soignants et auxiliaires de vie formées aux aspirations endo-trachéales qui réalisent des gestes médicaux invasifs ou des manoeuvres au niveau de la sphère respiratoire auprès de malades possibles ou confirmés.

En cas d’intervention chez une personne suspectée ou infectée au COVID-19, celle-ci est informée qu’elle doit porter un masque chirurgical (normalement prescrit par son médecin traitant, fourni par PVS en attendant).

Lors de soins proches, faire tourner la tête de la personne aidée, en complément du masque, prévoir une visière ou des lunettes de protection, mettre des gants à usage unique si risque de contact avec des liquides biologiques, des selles ou du sang. S’il s’agit d’un soin mouillant ou souillant, mettre également un tablier plastique à usage unique.

LE PORT DE VISIÈRE OU LUNETTES DE PROTECTION

Lors de soins proches, et/ou chez les personnes suspectées ou confirmées COVID-19, en complément du masque, mettre une visière ou des lunettes de protection.

Entre chaque client/patient, procéder au nettoyage de la visière ou des lunettes de protection (qui sont réutilisables) soit avec de l’eau de Javel diluée, soit avec une lingette désinfectante, sur la face interne ET sur la face externe sans oublier les attaches, le serre-tête ou les branches des lunettes.

LE NETTOYAGE DES LOCAUX

Veiller à l’aération régulière de toutes les pièces pendant 30 minutes (plusieurs fois par jour).

Pour procéder au nettoyage des locaux fréquentés par une personne malade : un délai de latence de 20 minutes est souhaitable avant d’intervenir, pour s’assurer que les gouttelettes sont bien retombées sur les surfaces.

Les intervenants en charge du nettoyage des sols et surfaces s’équiperont d’une surblouse ou d’un tablier à usage unique, de gants de ménage (le port de masque de protection respiratoire n’est pas nécessaire du fait de l’absence d’aérosolisation par les sols et surfaces) et de privilégier une stratégie de lavage-désinfection humide :

  • nettoyer les sols et surfaces avec un bandeau de lavage à usage unique imprégné d’un produit détergent (de type lingette);
  • rincer à l’eau du réseau d’eau potable avec un autre bandeau de lavage à usage unique;
  • laisser sécher;
  • désinfecter les sols et surfaces à l’eau de Javel diluée (ou autre désinfectant) avec un bandeau de lavage à usage unique, différent des deux précédents;
  • ne pas utiliser un aspirateur pour les sols;
  • laver la vaisselle de préférence en machine avec un programme à 60° ou avec le produit habituel et de l’eau bien chaude (penser à la relaver avant toute utilisation);
  • utiliser des lingettes désinfectantes pour le nettoyage des poignées de portes, interrupteurs, télécommandes, téléphone et autres surfaces fréquemment touchées.

LE NETTOYAGE DU LINGE

Le déshabillage des lits est une intervention à risque d’aérosolisation et nécessite des précautions particulières :

Les intervenants en charge de la réfection des lits et/ou de l’entretien du linge s’équiperont d’une surblouse ou d’un tablier à usage unique, de gants à usage unique, de lunettes de protection ou visière et d’un masque de protection respiratoire.

Respecter les éléments suivants pour la prise en charge du linge et des draps :

  • ne pas secouer les draps et le linge,
  • ne pas plaquer les draps et le linge contre soi,
  • transporter les draps et le linge à laver dans le lave-linge sans dépose intermédiaire dans le logement,
  • laver le linge de literie d’une personne malade dans une machine à laver avec un cycle à 60 degrés pendant 30 minutes minimum.

LA GESTION DES DÉCHETS

A la fin de chaque prestation, les EPI (Équipements de Protection Individuelle) à usage unique doivent être jetés, sauf les masques qui, pour rappel, peuvent être gardés 4 heures sur le visage sans interruption.


Pour éliminer ces EPI à usage unique, les mouchoirs et autres déchets potentiellement contaminés, il faut s’équiper a minima de gants à usage unique.

Se munir d’un sac plastique pour ordures ménagères qui sera réservé à ces déchets :

  • Le sac doit être opaque et doté d’un système de fermeture fonctionnel (lien traditionnel ou liens coulissants) et d’un volume adapté (30 litres au maximum).
  • Jeter les masques, mouchoirs à usage unique et lingettes ayant servi au nettoyage des surfaces dans ce sac dédié (pas de mélange avec les autres ordures ménagères). Dans ce même sac peuvent également être jetées les protections souillées des personnes contaminées.
  • Fermer le sac lorsqu’il est presque plein et le placer dans un 2ème sac plastique ayant les mêmes caractéristiques, y jeter vos gants, le sac pourra alors être fermé. Se laver les mains selon le protocole.
  • Stocker ce double sac au domicile pendant 24 heures avant de l’éliminer avec les ordures ménagères (pas avec les déchets recyclables).